photo de Jérôme B.Sedeyn Pianiste, chanteur, compositeur, auteur, arrangeur, improvisateur, etc...

Je vis de la musique depuis décembre 1969.
Il fut un temps oú j’étais toujours le plus jeune, c’était cool.
Maintenant c’est le contraire, et pourquoi dissimuler que parfois ça m’énerve un peu.
J’aurais pu peut-être faire des tas d’autres choses, devenir célèbre, avoir trois maisons, deux 4x4, une grosse gourmette en or massif et un tas de pensions alimentaires à verser à mes nombreuses ex...
Trêve de CON-ditionnel...

De 1969 à 1972:
Golf-Drouot, Kama sutra blues band, Blue steel feet et autres groupes provisoires et oubliés...
Un premier contrat pro, 3 mois en... Côte d’Ivoire. J’avais 16 ans. Puis au retour, les Masters (ou je succédais à Laurent Petitgirard, qui a depuis, parmi des quantités d’autres choses écrit et dirigé un somptueux Opéra, " Elephant man " et qui a toute mon admiration), Papoose (derrière des artistes comme Vince Taylor, Sammy Gaha) avec qui nous enregistrâmes plusieurs 45trs et un album chez Mercury). Avec eux, plein de tournées et de tribulations aventureuses en Ford transit.

De 1973 à 1983:
photo de Jérôme B.SedeynUn premier 45trs en solo chez EMI qui ne sort pas vraiment pour des raisons qui m’échappent encore...
Musicien de scène (Pierre Groscolas) et de studio, direction de séances avec Tri-Yann et d’autres moins connus. Vagabondages, à Londres, puis à St Raphaël... Contacts répétés avec les maisons de disques... un peu de pub, de figuration... nombreuses maquettes, attentes, rendez-vous, tergiversations.
Rencontre par l’intermédiaire d’un ami avec Thierry Vincent qui dénoue la situation en me faisant (re)signer chez EMI, ce qui me permet d’enregistrer en 76 mon premier album d’auteur-compositeur sous mon patronyme original, Jérôme Berrichon.
Suivront deux albums réalisés respectivement par Pierre Lattès puis Claude Dejacques. -un mot pour dire que ces trois réalisateurs ont laissé des traces profondes dans la musique en France, trop pour les énumérer ici. Les curieux sauront trouver...
Finalement, le quatrième album enregistré ne sortira pas: Pendant toutes ces années chez Emi, j’avais du, alors que mes disques se vendaient très peu et que je coûtais tout de même très cher, m’adapter au turn-over permanent de la maison. C’est-à-dire en même pas dix ans, au moins trois renouvellement de staff, du pdg aux attachées de presse. Avec à chaque fois, la nécessité de convaincre les nouveaux arrivants de l’intérêt de continuer à investir sur mon oeuuuvre.
J’obtenais des succès « d’estime »o; je passais un peu à la radio, parfois à la télé, mais c’était sans doute insuffisant... Bref. Ca ne pouvait pas durer toujours et on me pria d’aller me faire vendre ailleurs.

photo de Jérôme B.SedeynTrop dégoûté pour réagir efficacement, je passai par une période de désespoir intense, puis la providence se présenta sous les traits d’un de mes amis, Didier Mauvêtu, artiste talentueux et défunt, qui réussit à me convaincre de ma capacité à faire du piano-bar, ce dont je doutais, du fond de ma déprime.
Mais il avait raison.
Enfin, grâce à lui, je sortis de la merde, et du show bizz par la même occasion.

J’eus alors l’opportunité de faire des séjours souvent luxueux dans des endroits paradisiaques (enfin, pas toujours) dont je revenais bronzé et les poches pleines.
Ainsi je progressai en découvrant aussi avec passion la musique des autres, qui est devenue pour moi une pratique quotidienne.
J’avais la satisfaction de jouer ma musique aussi, même si c’était incognito, devant des publics variés et cosmopolites.

Aujourd’hui je continue de pondre, car telle semble être une de mes fonctions:
Des chansons en anglais, parce que, en dépit de ma nationalité, c’est la base de ma culture musicale.
Des chansons en français, parce que c’était une obligation quand j’ai commencé à faire des disques et que ma foi j’aime ma langue française...
Des instrumentaux, et des morceaux pour piano dans des styles assez différents...
Mais, je le revendique, je suis plutôt conventionnel.

photo de Jérôme B.SedeynLa beauté me suffit, quand j’y parviens, et j’ose croire que ça m’arrive, puisqu’on le dit.
Egoïste, comme tout le monde, j’aime qu’on m’aime et je m’emploie principalement à faire ce qu’il faut pour que ça devienne une réalité.
La musique est un assez bon moyen.

dessin anonymeLe piano-bar m’a longtemps fait vivre très correctement mais ce n’est plus le cas aujourd’hui et j’ai dú diversifier mes activités.
Ces dernières années j’ai fait chanter chaque semaine des retraités et des handicapés; c’était très agréable et contre toute attente, stimulant et constructif. Mais la crise est passée par là et j’ai finalement été remercié pour raisons " budgétaires " . Dommage.
J’ai donc plus de temps à consacrer à ma musique et je suis désormais le plus souvent dans mon studio, à enregistrer, dans le but de finaliser prochainement au moins un album, dont beaucoup de morceaux sont déjà écoutables ici.

Je compose dans des contextes qui vont du théâtre au documentaire, j’accompagne parfois des chanteuses, un jongleur talentueux, Mathieu Rocton. Je joue de temps en temps à Paris, quelquefois dans un des rares piano-bars qui subsistent, ou lors de soirées privées (avis aux amateurs) et parfois aussi à Berlin, oú je commence à avoir mes habitudes.



Ce que je sais faire:

• Jouer du piano pendant des heures et chanter des standards de jazz, seul ou en compagnie de chanteuses, et ,ou, d’autres musiciens... Improviser.

• Jouer et chanter mon propre répertoire, en anglais et en français. Improviser.

• Jouer mon propre répertoire de musique instrumentale. Improviser.

• "Coacher" des artistes en devenir. Aider à préciser, à mettre en forme. Arranger.

• Accompagner des gens qui chantent, avec attention, partager.

• Composer de la musique dans des directions variées en répondant au plus près aux attentes de ceux qui me sollicitent. Comme tous les musiciens j’adore faire de la musique sur des images.

Pour ceux qui seraient intéressés, je suis sans doute moins cher qu’on imagine...



Piano-bar around the world:

L’Agora (Cap d’Agde) | L’Atelier (Saint Tropez) | La péniche (Angoulême) | L’Alba (Bastia) | Harry’s New York bar (Paris) | Le Tourville (Paris) | Le Tire-bouchon (Paris) | Hôtel de la Trémoille (Paris) | Restaurant La Pérouse (Paris) | Strathallan Thistle Hotel (Birmingham, U.K) | Fiddle leaf restaurant (St Thomas, U.S.V.I.) | L’Hibiscus (St Barthélémy) | etc... | soirées privées (France, Suisse, Italie, Allemagne, and more...)



Ont plus ou moins contribué, d’une façon ou d’une autre, à un moment ou à un autre, dans le désordre et au hasard de ma mémoire:

Kama Sutra Blues Band | Les Masters | Henri Leproux | Jean Hanela | Papoose | Alain De Ricou | Sammy Gaha | Vince Taylor | Didier Malherbe | Thierry Vincent | Melissa Mathurin-Nataf | Gérard Doustin | Tri Yann (Jean-Louis Jossic) | Alain Huygues-Lacour | Pierre Groscolas | Jean-Michel Reusser | Pete Banks | Paul Breslin | Laurent Petitgirard | Paul Scemama | Pierre Lattès | Claude Dejacques | Patricia Sanz | Philippe Constantin | Robbi Finkel | Françoise Puybasset | Paul Marks & Katja Gersonde | Denys Lable | Richard Lable | Madjid Mourad Malki & José & Christine de POTAR | Philippe Langlois | Nicole Croisille | Dominique Blanc-Francart | Anouk Ganzevoort | Gus Nemeth | Jean-Luc Estèbe | Martine Decourt | Claude Wagner & Daniel Michel | Pierre Desproges | Michel Birot | Charles Benarroch | Gilbert D’Allanèse | Bruno Castellucci | Evert Verhees | Kevin Mulligan | Maurane | Dorea Sisdee | Violette Valdès | Bernard Pellerin et pianosolo | Sandy Patton | Alain Gosselin | Didier Mauvêtu | Jean-Louis Foulquier | Etienne Roda-Gil | Daniel Fernandez | Guy Delacroix | Clément Bailly | Philippe Gall | Jean-Claude Poligot | Dominique Bleusez | Philippe Chanson | Luc Berrichon | Ma famille | Raphaël Berrichon | Zoltan Hajtmanski | Aude Machuel | Pierre-Marie Bonafos | Léonie | Joël Atlan | Jean-Yves Leroy | Pierre Achard | Frank Lords | Maryse Bessaguet | Memphis Slim | Christopher Laird | Jimmy Gibson | Vaillancourt | Pierre Batt | Noelia Moncada | Armande Altaï | Pascal Auberson | Olivier & Christophe Defays | Mathieu Rocton | Jean-Pierre Grosz | Freddy Rabuse | Trinidad | Laurent Wiame | Patrick Loubié | Jean Mareska | Jean-Michel Toulon | Christine Debeurme | Jean-Pierre Debeurme | Nigel Keay | et bien d’autres...
 
 
 
 
 
 
 
   •   mentions légales   •   © Jérôme B.Sedeyn 2017   •      •      •